Comportementaliste animalier versus Vétérinaire

Pour faire simple, la comparaison des deux métiers est un peu la même qu'entre un Psychologue et un Psychiatre.
Psychiatres et Vétérinaires sont des médecins ayant suivi un long cycle d'études universitaires. Ils peuvent délivrer des médicaments.

Les Psychologues et comportementalistes n'ont pas suivi de telles études et ne peuvent donc pas pratiquer des actes de médecine. Il est important de consulter systématiquement un vétérinaire AVANT de consulter un comportementaliste pour être sur que le mal-être et les troubles de comportement de votre animal n'ont pas une origine médicale.

Psychologues et comportementalistes sont des professionnels formés pour accompagner des personnes à surmonter les difficultés de la vie. La clé et la force de ces métiers est de passer beaucoup de temps avec les personnes consultantes. Ces consultations sont complémentaires aux visites des professionnels de la santé souvent beaucoup plus courtes et ne permettant pas d'aborder des problèmes liés au bien-être de manière aussi approfondie. Personnellement je pense même que c'est la raison pour laquelle ces métiers dits d'accompagnement ont émergé.

Le comportementaliste animalier est spécialisé dans les relations Homme/Animal et peut vous apporter un soutien si vous rencontrez des difficultés dans ce domaine. Il existe des vétérinaires qui suivent après leurs études une formation en éthologie animale et troubles du comportement. On parle alors de vétérinaire comportementaliste. Cette formation se compose de 5 modules d’une semaine, répartis sur 2 ans. La formation en soit n'est pas forcément meilleure que celle suivie par un comportementaliste non vétérinaire. Par contre, elle a l'avantage d'être reconnue par un diplôme d'état.

Comment choisir entre un vétérinaire comportementaliste et un comportementaliste ? Il n'y a pas de réponse toute faite. Cela dépend :
  • du sérieux du parcours de formation du comportementaliste : attention à ceux qui se déclarent "diplômés"
  • du temps d'une consultation chez le vétérinaire comportementaliste : attention aux consultations de moins de 1h30/2h
  • du tarif : les prétentions tarifaires d'un vétérinaire peuvent être élevées du fait du statut de Docteur, à prestation égale avec un comportementaliste ce n'est pas forcément avantageux. Attention aussi aux comportementalistes trop gourmands !

Comportementaliste versus Éthologue

Les deux métiers sont complémentaires là encore. L'éthologue est un scientifique dont l'activité principale est d'étudier les animaux dans leur milieu naturel (à l'état sauvage en principe). Son travail est important car il collecte et compare énormément de données provenant d'individus différents pour en extrapoler ce que l'on appelle un éthogramme de l'espèce. L'éthogramme est une bible pour le comportementaliste car ce type de document décrit tout ce faut savoir sur les comportements individuels et collectifs d'une espèce donnée.

Le comportementaliste se base donc sur des travaux de recherche scientifiques fiables pour exercer son activité. Il s'appuie généralement aussi sur une sensibilité particulière et une écoute pour aider ses clients. Pour comprendre son mal-être, le comportementaliste recherche la cause des troubles d'un animal à travers son histoire, son environnement et son entourage familial. En aucun cas un comportementaliste agira sur votre animal. Il vous donnera des conseils en terme de réaménagement de son environnement, de régulation des interactions que vous avez avec lui.

Aucune formation de comportementaliste n'est actuellement reconnue par l'état avec un véritable diplôme à la clé. Attention donc aux :
  • comportementalistes auto-proclamés "diplômés"
  • aux organismes de formation soit disant reconnus par l'état

Trop d'enrobage est souvent signe de peu de crédibilité ! Les seuls comportementalistes diplômés sont seulement ceux qui ont suivi, en plus du reste, une formation universitaire en éthologie (DUT ou Master). Heureusement il existe quand même des comportementalistes non éthologues dignes d'un travail sérieux et de qualité. Ça me rappelle le temps où l'ostéopathie n'était pas réglementée ... Espérons que ce sera vite le tour pour cette belle profession des comportementalistes !


Chat studieux